La Franche-Comté est une région fortement spécialisée dans la construction automobile

(FTV)

La Franche-Comté se compose des départements du Doubs, de la Haute-Saône, du Jura et du Territoire de Belfort. Sa préfecture, Besançon, compte 118 000 habitants située au centre d"une aire urbaine de 215 000 habitants.Sa population s'élève quant à elle à 1,195 millions d"habitants (2% de la population française).

La Franche-Comté se compose des départements du Doubs, de la Haute-Saône, du Jura et du Territoire de Belfort. Sa préfecture, Besançon, compte 118 000 habitants située au centre d"une aire urbaine de 215 000 habitants.

Sa population s'élève quant à elle à 1,195 millions d"habitants (2% de la population française).

Repères économiques et sociaux

Superficie : 16 202 km2 (2,3% du sol français) dont 35% occupé par l"espace urbain. Caractère rural très marqué, avec une population disséminée dans de très nombreuses petites communes ; 2/3 des habitants vivent dans une aire urbaine.

Chômage : 9,7% de chômeurs, c"est-à-dire une augmentation de 3% depuis 2008 (7,8% en 2004). La progression du chômage est la plus forte du pays, le tissu économique de la région reposant majoritairement sur une industrie de main-d"oeuvre.

C"est la région la plus touchée par la crise avec une chute du commerce extérieur de 20% en un an et la baisse des exportations des produits de la construction automobile (1/3 des exportations de la région).

C"est la 1ère région industrielle : le secteur secondaire concentre 28% des salariés (contre 15,9% en métropole), il est à l"origine de 27 % de la valeur ajoutée régionale.

La région est fortement spécialisée dans la construction automobile (un emploi sur quatre), une filière en grande difficulté entraînant un bon nombre de sous-traitants locaux dans la récession. La Franche-Comté a signé le premier EDEC (Engagement de Développement de l"Emploi et des Compétences) afin d"atténuer l"ampleur des difficultés rencontrées dans cette filière.

Le tissu industriel est constitué en majorité de petits et moyens établissements : l"activité mécanique est prépondérante avec une richesse des savoir-faire allant des secteurs traditionnels aux activités de pointe, avec de multiples applications dont le dénominateur commun est la miniaturisation et la précision pour l"horlogerie et la lunetterie.

La plasturgie, l"agroalimentaire, les industries du bois et de l"ameublement, le jouet, l"énergie, la construction ferroviaire et la chimie constituent les autres secteurs d"activité principaux.

Quelques grands groupes émergent comme Peugeot et ses équipementiers dans le Pays de Montbéliard ; Alstom à Belfort ; Solvay à Dole-Tavaux (chimie).

Enfin, cinq filières industrielles sont identifiées comme stratégiques en Franche-Comté : les microtechniques, l"automobile, la plasturgie, l"agroalimentaire et la filière bois. Elles représentent, selon l"envergure qu"on leur donne, jusqu"à 80% des entreprises industrielles franc-comtoises.

Les quatre premières filières correspondent aux thématiques des quatre pôles de compétitivité régionaux ou interrégionaux :

- Microtechniques

- Véhicule du Futur

- Plastipolis

- Vitagora

Voir le site de France 3 Franche Comté
Vous êtes à nouveau en ligne