La France suspend une consule honoraire en Turquie qui vendait des canots aux réfugiés

(Illustration d'un canot venant de Bodrum © Maxppp)

Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a suspendu vendredi de ses fonctions une consule honoraire en Turquie, propriétaire d'un magasin de ventes d'articles maritimes et qui à ce titre vend des canots aux réfugiés, information révélée par France 2.

La France a suspendu une consule honoraire en Turquie, à Bodrum, qui vendait des canots aux réfugiés, en tant que propriétaire d'un magasin de ventes d'articles maritimes. Elle a été suspendue dans la soirée de vendredi. Et "si les faits sont confirmés ",  elle fera l'objet d"une révocation dans les plus brefs délais ", indique le Quai d'Orsay à France Info.

Cette suspension a fait suite à un reportage de France 2 montrant cette commerçante à Bodrum dans son magasin flanqué d'un drapeau français et d'une plaque arborant sa qualité de consule honoraire représentant la France. 

Rappelons qu'une consule honoraire n'est pas diplomate, elle travaille bénévolement et peut exercer un métier à côté. Sa mission : protéger et porter assistance aux ressortissants français.

"Il n'est pas question pour la France de tolérer qu'une personne investie de cette mission puisse contribuer à un trafic de migrants ", indique Romain Nadal, porte-parole du quai d'Orsay.

La France suspend une consule honoraire en Turquie qui vend des canots aux réfugiés : Romain Nadal, porte-parole du quai d'Orsay
--'--
--'--