VIDEO. "Loi anti-casseurs" : "L'heure est très grave", estime Manon Aubry

RADIO FRANCE

La tête de liste de La France insoumise pour les élections européennes appelle les députés de la majorité présidentielle qui se sont abstenus à "voter contre" le texte, en seconde lecture.

"C'est une des atteintes les plus sérieuses à la liberté de manifester, qui est protégée en France depuis plus de 200 ans", a réagi Manon Aubry, jeudi 7 février sur franceinfo, au vote la veille, en première lecture, de la proposition de "loi anti-casseurs" à l'Assemblée nationale. 

"L'heure est grave", a martelé la tête de liste de La France insoumise aux élections européennes, alors que le texte a été voté par 387 voix contre 92, et 74 abstentions. "Demain, sous un ordre politique, un préfet pourra interdire à des citoyens de manifester avec une présomption extrêmement vague et non pas pour culpabilité", a-t-elle ajouté.

"Le gouvernement a pris une pente sécuritaire extrêmement grave", selon Manon Aubry qui qualifie la loi de "liberticide". "C'est une attaque à notre État de droit", a-t-elle déclaré. Manon Aubry envoie un message aux 50 députés La République en marche (LREM) qui se sont abstenus lors du vote mercredi. "Soyez courageux et allez plus loin, et votez contre. (…) Faites honneur à la politique, défendez votre mandat", a lancé la candidate et tête de liste LFI aux élections européennes du 26 mai. 

Vous êtes à nouveau en ligne