VIDEO. Haricots, pâtes, sauce tomate... Jean-Luc Mélenchon sort ses courses à l'Assemblée pour protester contre la baisse des APL

Assemblée nationale

Jean-Luc Mélenchon, président du groupe de La France insoumise à l'Assemblée nationale, a apporté quelques courses pendant les questions au gouvernement pour protester contre la baisse de cinq euros des allocations logement.

Des pâtes, de la sauce tomate, du pain de mie et des conserves. Le président du groupe La France insoumise à l'Assemblée, Jean-Luc Mélenchon, a ramené quelques denrées alimentaires pendant la séance des questions au gouvernement, mercredi 26 juillet. Pendant que son collègue Alexis Corbière posait une question sur la baisse des allocations logement décidée par le gouvernement, le député des Bouches-du-Rhône a sorti des courses d'un sac plastique. L'ancien candidat à la présidentielle a voulu illustrer ce que représentent les cinq euros retirés aux bénéficiaires de ces allocations.

"Voilà ce que vous supprimez tous les mois pour les plus démunis", a lancé Alexis Corbière en montrant de la main les courses sur le pupitre de Jean-Luc Mélenchon. "Serez-vous le Premier ministre d'un gouvernement au service des nouveaux riches, qui fabrique des nouveaux pauvres", a-t-il lancé en s'adressant au chef du gouvernement, Edouard Philippe.

"Certains ont le monopole de la démagogie"

C'est Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, qui lui a répondu. "Il est bien déraisonnable de parler comme vous le faites (...), quand on connaît les difficultés de nos concitoyens", a-t-il tancé. Très applaudi par les députés de La République en marche, majoritaires à l'Assemblée, le ministre a fait allusion à la réplique de Valéry Giscard-d'Estaing, lors de son débat contre François Mitterrand, en mai 1974. "Personne n'a le monopole du cœur mais certains semblent avoir le monopole de la démagogie", a-t-il accusé.