Farida Amrani avait annoncé, vendredi 13 octobre, avoir porté plainte contre X pour \"fraude électorale\" devant le parquet d\'Evry
Farida Amrani avait annoncé, vendredi 13 octobre, avoir porté plainte contre X pour "fraude électorale" devant le parquet d'Evry (PHILIPPE WOJAZER / POOL)

Recours contre l'élection de Manuel Valls devant le Conseil constitutionnel : Farida Amrani dénonce toujours "d'étranges" irrégularités

Les Sages étudiaient lundi le recours déposé par la candidate de la France insoumise, Farida Amrani, battue au deuxième tour des législatives dans l'Essonne en juin dernier. Manuel Valls l'avait alors emporté avec 139 voix d'avance.

L'audience avait lieu lundi 4 décembre et le Conseil constitutionnel rendra sa décision dans la semaine : il étudiait le recours déposé par la candidate de la France insoumise, Farida Amrani, battue au deuxième tour des élections législatives dans la première circonscription de l'Essonne en juin dernier. L'ancien Premier ministre l'avait alors emporté avec 139 voix d'avance.

Manuel Valls s'est présenté devant le Conseil constitutionnel mais n’a pas dit un mot. Caché derrière les vitres teintées de sa voiture, Manuel Valls est arrivé à 10 heures pile. Il est reparti du Conseil constitutionnel une demi-heure plus tard, son dossier sous le bras. "Il n'y a rien à commenter avant que la décision ne soit prise", dit son entourage. 

Différences de signatures et signatures doubles

Son opposante Farida Amrani, elle, cherche les micros, tout sourire. Son avocat Hervé Tourniquet saisit l'occasion de dénoncer une fois de plus les conditions dans lesquelles s'est déroulé le scrutin du 18 juin dernier. L’avocat pointe notamment "les différences sensibles de signatures entre le premier et le second tour pour une grosse centaine d’électeurs". Et irrégularité "plus étrange encore", "une trentaine de signatures doubles, c’est-à-dire d’abord passée au crayon à papier puis recouverte d’une signature à l’encre à l’identique de celles qui figuraient sur la liste d’émargement du premier tour". Farida Amrani affirme avoir des preuves de ces irrégularités et faire confiance à la justice de son pays.

Si le Conseil constitutionnel tranche en sa faveur, une élection partielle sera organisée dans les prochains mois : les juges devraient rendre leur décision dans la semaine. Farida Amrani a également porté plainte contre X pour fraude électorale.

Trois autres recours étaient étudiés par le Conseil constitutionnel lundi matin, dont celui de Julien Bayou, candidat Europe Ecologie Les Verts, battu dès le premier tour dans la cinquième circonscription de Paris, là où Benjamin Griveaux, l'actuel porte-parole du gouvernement, a été élu.