Manifestations : un échec pour la France Insoumise ?

FRANCE 2

Que penser de la mobilisation de ce samedi 26 mai contre la politique d'Emmanuel Macron : essoufflement ou non ? Notre journaliste Hélène Hug nous donne des éclaircissements en direct de la place de la Bastille à Paris.

Malgré une unité assez rare à gauche ce samedi 26 mai pendant la mobilisation contre la politique d'Emmanuel Macron, la "marée populaire" annoncée a été assez limitée. "Jean-Luc Mélenchon avait promis une marée humaine, une onde de choc, rappelle notre journaliste Hélène Hug en direct de la place de la Bastille à Paris. Mais force est de constater que ce n'est pas la déferlante annoncée. Le compte n'y est pas : 31 700 manifestants ont répondu à l'appel ce samedi 26 mai à Paris, contre 39 000 il y a seulement trois semaines lors de la 'Fête à Macron'".

Une stratégie d'union inédite qui se solde par un échec

Une mobilisation en demi-teinte, alors que pour la première fois, 60 associations, syndicats et partis politiques avaient appelé à manifester ensemble. "C'est une stratégie d'union inédite qui se solde par un échec pour la CGT, qui, pour la première fois depuis 20 ans, défilait aux côtés des partis politiques, constate notre journaliste. C'est également un échec pour Jean-Luc Mélenchon qui voulait 'marquer le point' face à Emmanuel Macron"

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne