Manifestation des Insoumis à Paris : "Il faut voir quelle est notre capacité à rassembler"

Adrien Quatennens, député de La France insoumise, lors de la manifestation du 21 septembre à Lille contre la réforme du Code du travail.
Adrien Quatennens, député de La France insoumise, lors de la manifestation du 21 septembre à Lille contre la réforme du Code du travail. (MAXPPP)

La France insoumise appelle à une manifestation, samedi à Paris, après deux journées de mobilisation syndicale contre la réforme du Code du travail.

Après deux journées de mobilisation syndicale contre les ordonnances de réforme du Code du travail, et la signature très solennelle de ces ordonnances par Emmanuel Macron, La France insoumise est dans la rue samedi 23 septembre à Paris. Le leader du mouvement, Jean-Luc Mélenchon, appelle à un "grand déferlement" contre ce qu'il appelle le "coup d'État social" d'Emmanuel Macron. Objectif : asseoir son statut de premier opposant de France. 

>> DIRECT. Réforme du travail : la France insoumise dans la rue contre le "coup d'Etat social" d'Emmanuel Macron

Depuis l'annonce du rassemblement, les figures de La France insoumise déminent. Selon eux, la question n'est pas celle d'une concurrence avec les syndicats. Mais Jean-Luc Mélenchon est persuadé que, sur un week-end, il est plus facile de mobiliser, et au-delà de sa base militante. "Il faut voir quelle est notre capacité à rassembler", précise le député France insoumise Adrien Quatennens.

Un test politique pour les Insoumis

Cette manifestation des Insoumis est un test. Les organisateurs ont prévu 130 cars qui viendront de toute la France et espèrent 100 000 manifestants, un seuil comparable au défilé pour la VIe République organisé le 18 mars avec de nouveau comme point d'orgue la foule rassemblée autour du chef pour un grand discours.

"La démocratie est aussi la rue", répond le leader des Insoumis à un président qui martèle qu'il a été élu et qu'il est de sa responsabilité de tenir un engagement de campagne. Dans la majorité, on valide le face-à-face, mais on s'applique à relativiser : "Combien y a-t-il de Français en âge de manifester ?, persifle sans attendre un député macroniste. La France insoumise veut créer un rapport de force pour s'imposer comme seule force d'opposition, mais n'existe que dans la contradiction."

Vous êtes à nouveau en ligne