Européennes : mécontente des sondages, La France insoumise veut réaliser ses propres enquêtes d'opinion

Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 27 mars 2019. 
Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale, à Paris, le 27 mars 2019.  (MARTIN BUREAU / AFP)

Selon "Le Figaro", les insoumis, agacés par l'opacité et les manipulations présumées des instituts de sondage, ont décidé de fabriquer leurs propres enquêtes d'opinion.

Des sondages estampillés LFI. Comme le rapporte Le Figaro vendredi 29 mars, La France insoumiseagacée par l'opacité et les manipulations présumées des instituts de sondage, a décidé de fabriquer ses propres enquêtes d'opinion pour les élections européennes

"Nous utilisons les mêmes méthodes que celles des instituts pour des sondages en ligne, nous nous procurons le même type de fichiers qu'eux et nos militants dédiés connaissent parfaitement les techniques", indique au quotidien un cadre dirigeant du mouvement de Jean-Luc Mélenchon. "Au moins, avec notre propre sondage, ajoute-t-il, les méthodes de redressement sont transparentes et pas inconsidérées."

Un score "à deux chiffres", selon un premier sondage

"Ceux qui se sont mis à la tâche sont des gens compétents avec des techniques extrêmement rigoureuses", renchérit auprès du journal le député LFI du Nord, Adrien Quatennens.

Selon Le Figaro, qui précise n'être en aucune façon en mesure de vérifier ce sondage, la première enquête d'opinion qu'ils viennent d'effectuer en interne les créditerait d'un score "à deux chiffres", à deux mois des européennes, très éloigné des estimations actuelles situées entre 7 et 8%.

"Les sondages ne sont pas réservés aux instituts qui en font leur profession et si un parti se lance en respectant les règles de l'art, pourquoi pas", réagit la Commission des sondages, sollicitée par le quotidien.

Vous êtes à nouveau en ligne