Élections européennes : les oppositions à l'offensive contre Macron

FRANCE 3

À 28 jours des élections européennes, les oppositions concentrent leurs critiques sur le chef de l'État, alors que la campagne officielle débutera vendredi 3 mai.

Les têtes de liste aux élections européennes peinent à se faire entendre dans un contexte où Emmanuel Macron a vampirisé l'actualité avec le grand débat national et les annonces des mesures qui en découlent. Pour se faire entendre, les différents candidats ont trouvé un ennemi commun : le chef de l'État. Dimanche 28 avril, Manon Aubry (La France insoumise), a dégainé en critiquant vivement les mesures du président.

 "Ne laissez pas Emmanuel Macron remporter le scrutin"

"Je veux dire à tous ceux qui hésiteraient à aller votre le 26 mai : ne laissez pas Emmanuel Macron remporter le scrutin", martèle-t-elle. "Si Emmanuel Macron sort vainqueur de ce scrutin, il se dit : 'C'est parfait. Deux ans à gouverner le pays, deux ans de réformes antisociales en faveur des plus riches, et on en veut encore. Bah je vais continuer'", a illustré Manon Aubry sur Europe 1.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne