"C'est la rue qui a abattu les nazis" : les réactions indignées pleuvent sur Mélenchon

France 3

Les propos tenus samedi 23 septembre par Jean-Luc lors de la manifestation de la France insoumise continuent de provoquer des réactions d'indignation. Beaucoup déplorent une erreur politique et historique.

Au cœur d'un discours très offensif contre la politique économique du gouvernement, c'est la phrase de Jean-Luc Mélenchon qui suscite la polémique depuis le 23 septembre. "C'est la rue qui a abattu les rois, c'est la rue qui a abattu les nazis", avait-il clamé. Un parallèle historique qui a beaucoup fait réagir, notamment du côté du gouvernement. Ce matin, Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, appelle le leader de la France insoumise à faire preuve de retenue. Très vite, Jean-Luc Mélenchon se justifie sur son blog.

Mélenchon comparé à "un factieux d'extrême droite des années 30"

Mais pour le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, qui ne s'oppose pas à la réforme du Code du travail, la formule est un non-sens historique. Mais c'est à droite que les coups sont les plus rudes, et Valérie Pécresse, la présidente d'Île-de-France, va même un peu plus loin, en comparant le leader à un "factieux d'extrême droite des années 30". Une polémique de plus pour le leader de la France insoumise, qui tente de s'affirmer comme l'opposant numéro 1 au président de la République.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne