La droite critique l'attitude de F. Hollande lors de la passation des pouvoirs

La revue de presse matinale des radios
La revue de presse matinale des radios (FTV)

Au lendemain de la passation des pouvoirs entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, la droite s'en prend à l'attitude du nouveau président de la République. Elle lui reproche de ne pas avoir eu de mots pour l'action de son prédécesseur.

Au lendemain de la passation des pouvoirs entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, la droite s'en prend à l'attitude du nouveau président de la République. Elle lui reproche de ne pas avoir eu de mots pour l'action de son prédécesseur.

Une pluie de critiques s'abat sur François Hollande. La droite unanime lui reproche son attitude hier. Pas un mot à l'égard de Nicolas Sarkozy, cela ne passe pas. Le premier à le condamner c'est le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé.

Christian Estrosi, le maire UMP de Nice, a été choqué par l'attitude de François Hollande. Et il rappelle qu'un Président sans expérience nomme un Premier ministre sans expérience.

Pour Henri Guaino, le conseiller et la plume de Nicolas Sarkozy, cela a manqué d'élégance. Il est faux de dire que Nicolas Sarkozy a gouverné seul. Il n'a jamais décidé sans écouter.

Enfin François Bayrou a trouvé que cette cérémonie, très républicaine, s'est déroulée dans une ambiance tendue."Comme si la campagne n'était finie".

Vous êtes à nouveau en ligne