La députée MoDem de Vendée Patricia Gallerneau est morte

La députée MoDem Patricia Gallerneau à l\'Assemblée nationale, le 19 juin 2018.
La députée MoDem Patricia Gallerneau à l'Assemblée nationale, le 19 juin 2018. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

"À tous ses proches j'adresse au nom de la représentation nationale mes sincères condoléances et l'expression de notre sympathie dans la peine", a déclaré le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand.

Terrible nouvelle au sein de l'Assemblée nationale. La député MoDem de Vendée Patricia Gallerneau est morte à l'age de 64 ans, a annoncé le président de l'institution, Richard Ferrand, dimanche 7 juillet, sur Twitter. La députée de la deuxième circonscription de la Vendée, retraitée de la fonction publique, avait été élue en 2017. Elle était conseillère régionale des Pays de la Loire entre 2015 et 2018.

"Patricia Gallerneau était engagée, chaleureuse, amicale, pleine de vitalité, a réagi le président du MoDem, François Bayrou, sur Twitter. Elle n’avait peur de rien. Elle menait les combats et à chaque instant, on découvrait ses qualités humaines. Le Mouvement démocrate tout entier est dans la peine. Nous embrassons tous ses proches."

Elle avait démissionné vendredi

L'élue de Vendée "se battait depuis plusieurs mois contre le cancer", indique le communiqué du MoDem. Elle avait démissionné vendredi, ce qui impliquera la tenue d'une élection législative dans la deuxième circonscription de Vendée. "Ses dernières volontés furent que les Vendéens accordent la même confiance à Alexandre Fichou, son directeur de cabinet, qu'elle souhaitait voir lui succéder."

"Je suis très attristée par cette nouvelle. Hommage à cette collègue adorable et vraiment bienveillante", a réagi la députée et présidente de la commission des Affaires sociales Brigitte Bourguignon. "Beaucoup de tristesse à l'annonce du décès de la formidable députée de Vendée Patricia Gallerneau. Elle était aussi chaleureuse que talentueuse", a écrit, de son côté, la députée LREM de la 12e circonscription de Paris, Olivia Grégoire.

Vous êtes à nouveau en ligne