La cote de popularité de Manuel Valls dégringole

Manuel Valls, le ministre de l\'Intérieur, lors d\'une conférence de presse, à Paris, le 31 janvier 2014.
Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, lors d'une conférence de presse, à Paris, le 31 janvier 2014. (FRED DUFOUR / AFP)

Coup sur coup, deux sondages de deux instituts différents indiquent que la popularité du ministre de l'Intérieur a perdu 7 et 8 points.

La popularité de Manuel Valls est en net repli, alors qu'il est l'invité de l'émission "Des paroles et des actes", jeudi 6 février, sur France 2. Le baromètre CSA pour Les Echos indique que le ministre de l'Intérieur a perdu 8 points en trois mois (50% d'opinion positive en février). Le même jour, le baromètre TNS pour Le Figaro montre que le locataire de la place Beauvau a perdu 7 points en un mois (40% d'opinion positive, en février).

"C'est une tendance significative", a commenté auprès des Echos Yves-Marie Cann, directeur en charge de l'opinion chez CSA. Selon lui, le ministre "entre dans une zone de danger". Dans le détail, les sympathisants de droite sont moins nombreux à avoir une image positive de lui (-4 points en un mois). Au FN, c'est la douche froide : il a perdu 12 points en l'espace d'un mois.

Jusqu'à maintenant, le ministre de l'Intérieur a joui d'une forte popularité à gauche comme à droite. Cela le rendait intouchable. Il pouvait "se permettre de sortir de son champ ministériel, grâce à sa légitimité sondagière. Il est monté avec elle. Il plongera avec elle", analyse Libération. Mi-janvier, le tableau de bord mensuel des personnalités réalisé par l'Ifop pour Paris-Match indiquait que Manuel Valls avait perdu sept points. Principale cause : la polémique face à Dieudonné.

Vous êtes à nouveau en ligne