La "chasse au Macron" est ouverte

(Emmanuel Macron est devenu la cible d'attaques quasi ouvertes © MaxPPP)

A quelques heures d'intervalle hier le patron du Parti socialiste et le secrétaire d'Etat au Budget s'en sont pris ouvertement au ministre de l'Economie.

Maintenant, ils règlent leurs comptes sur la place publique. Jean-Christophe Cambadelis l’a fait au cours d’une interview sur itélé : "Macron a beaucoup de talent, a gentiment commenté le patron du PS, mais il n’est pas encore passé par le suffrage universel, peut-être que ça viendra ". Jean-Christophe Cambadelis n’a visiblement pas apprécié les critiques du jeune ministre sur les primaires, "preuves d’un faible leadership " d’après lui.

A Bercy, c’est sur twitter que les ministres s’envoient des mots durs. Le secrétaire d’état au Budget était si énervé qu’il a écrit : "Macron passe des commandes de Sea Bubble pour la douane. Il fait donc tout à la fois ce surhomme. Ministre de tous les étages de Bercy ? ". Les Sea Bubble ce sont des sortes de mini-hydroglisseurs que le ministre de l’Economie a découvert sur un stand du salon Viva Technology. Sauf que ses services affirment qu’il n’a jamais commandé ces bolides pour les douaniers, Christian Eckert s’est trompé, il a cru un article dans la presse sans vérifier auprès d’Emmanuel Macron.

Commentaire du cabinet du ministre de l’économie sur le tweet de Christian Eckert : "c’est un sujet insignifiant par rapport aux problèmes que nous devons gérer à Bercy !" Et pendant ce temps là, à Matignon, Manuel Valls compte les points.