L'UMP prépare une proposition de loi sur la laïcité

Le député UMP Eric Ciotti à l\'Assemblée nationale, le 28 novembre 2012.
Le député UMP Eric Ciotti à l'Assemblée nationale, le 28 novembre 2012. (MARTIN BUREAU / AFP)

Le groupe UMP de l'Assemblée veut réaffirmer le principe de laïcité, après l'affaire de la crèche Baby Loup.

Après l'annulation, par la Cour de cassation, du licenciement d'une employée voilée de la crèche privée Baby Loup, l'UMP veut réaffirmer le principe de laïcité. Son groupe à l'Assemblée prépare une proposition de loi en ce sens, a annoncé son président, Christian Jacob, lors de son point de presse hebdomadaire, mardi 26 mars.

Dès l'annonce de la décision de la Cour de cassation, le député UMP Eric Ciotti avait indiqué qu'il présenterait un texte à son groupe. C'est chose faite. L'élu des Alpes-Maritimes propose d'inclure, dans le Code du travail, la possibilité pour un chef d'entreprise de "réglementer l'expression d'opinion, y compris religieuse, au sein de l'entreprise". Il estime que "l'émergence de la visibilité religieuse au sein des entreprises peut parfois conduire à entraver le bon fonctionnement de l'entreprise et susciter de nombreuses tensions entre salariés". Dans un autre texte, le député UMP Philippe Houillon suggère lui aussi de modifier le Code du travail.

Après l'affaire de la crèche Baby Loup, le Défenseur des droits a demandé au législateur de "clarifier" la loi et a recommandé une large consultation préalable, dans un courrier adressé au Premier ministre. Harlem Désir, le premier secrétaire du PS, s'est prononcé en faveur d'une extension de la législation sur la laïcité aux établissements privés assurant une mission de service public. Le groupe sénatorial RDSE, à majorité Parti radical de gauche, a rappelé qu'une proposition de loi avait été adoptée en janvier 2012 au Sénat, pour étendre la loi sur la laïcité. Et une proposition similaire a été déposée en janvier à l'Assemblée.

Vous êtes à nouveau en ligne