L'UMP pourrait finalement renoncer à un nouveau vote

(Maxppp)

L'hypothèse d'un statut quo fait de plus en plus de bruit dans les entourages de François Fillon et Jean-François Copé. Les deux hommes s'étaient accordés sur un nouveau vote pour désigner le président de l'UMP, mais, selon des informations recueillies par France Info, ils pourraient abandonner.

Et si ça arrangeait tout le monde
à l'UMP ? L'actuel président du parti, Jean-François Copé, et le candidat
malheureux, François Fillon, abandonneraient l'idée d'un nouveau vote en
septembre prochain. Ils s'étaient pourtant mis d'accord sur l'idée d'un nouveau scrutin en décembre dernier, après un mois de bataille
acharnée
.

Mais, d'après des
informations recueillies par France Info, l'hypothèse de laisser Jean-François
Copé à la tête du parti, commence à prendre corps. Ils sont plusieurs à dire,
dans les deux camps, que "François Fillon n'a pas envie d'y aller ".

Prendre de la hauteur avant
les municipales

Les copéistes et les
fillonistes sont d'accord sur une chose : si François Fillon n'y va pas, et même
avec d'autres candidats en lice, c'est Jean-François Copé qui va l'emporter.
Alors autant s'épargner une campagne interne à quelques mois des municipales.

S'il n'y a pas de vote,
l'actuel patron de l'UMP pourra également prendre de la hauteur, s'adresser à toute la
droite et pas seulement aux militants.

L'avantage pour François
Fillon, c'est d'éviter l'humiliation d'un deuxième renoncement après la mairie
de Paris
. Et il pourra toujours dire que
ce sont les militants qui ont décidé.

Vous êtes à nouveau en ligne