L'opposition juge François Hollande dans "le déni"

(Benoit Tessier Reuters)

L'intervention télévisée du président de la République, dimanche 14 juillet, a suscité de nombreuses réactions de la part des différents partis politiques. Du côté de l'UMP, on juge que François Hollande n'a pas conscience de la situation économique et sociale dans laquelle se trouve le pays.

"J'ai l'impression d'un président faible, confus. Pas convaincant et pas convaincu ". Le moins que l'on puisse dire, c'est que Eric Woerth n'a pas apprécié la prestation du président de la République. Le chef de l'Etat s'exprimait sur TF1 et France 2 en marge du traditionnel défilé militaire du 14 juillet.

L'ancien ministre du Budget et du Travail de Nicolas Sarkozy a critiqué l'éventuelle hausse des impôts annoncée par le chef de l'Etat, et s'est permis une comparaison assez violente entre le président de la République et sa manière de gérer le pays.

"Sur la situation économique comme sur les impôts, la France est un peu comme la pelouse sur laquelle François Hollande travaille : il n'y pousse pas grand-chose et elle est bien tondue, comme les Français."

De son côté, le député Bernard Accoyer a critiqué l'abrogation par François Hollande de mesures prises par Nicolas Sarkozy pour défendre la compétitivité et lutter contre le chômage. Il a accusé le discours du chef de l'Etat d'avoir manqué "de franchise et de décisions concrètes ".

Sur Twitter, il a également attaqué le président de la République sur la réforme des retraites, à laquelle le gouvernement va s'attaquer à la rentrée.

Quand à Valérie Pécresse, elle considère que le président de la République n'a pas conscience de la situation dans laquelle se trouve le pays."J'ai trouvé François Hollande dans le déni de l'urgence , a expliqué l'ancienne ministre de l'Enseignement supérieur. Il s'entête dans des fausses solutions qui n'ont pas ramené la croissance dans le pays ."

Comme Eric Woerth, elle a critiqué une éventuelle future hausse des impôts. "Il parle de baisses des dépenses, de réformes. Mais où sont ces réformes ? ", s'est interrogée l'ancienne ministre. Avant son intervention sur France Info, elle a commenté la prestation du chef de l'Etat sur Twitter.

C'est également sur Twitter que Nadine Morano a réagi au discours du président de la République :

"Pas conscience de la situation économique de la France "

Marine Le Pen  a également réagi à l'intervention du chef de l'Etat par un communiqué. Comme certains membres de l'UMP, elle l'accuse d'être dans un "déni de réalité ".

"Non, la crise n'est pas derrière nous, non, la reprise n'est pas là, non la production industrielle ne repart pas ", a-t-elle écrit, expliquant que "l e président de la République ne semble pas du tout avoir conscience de la situation économique de la France et paraît ignorer les mesures nécessaires pour son redressement ."  

Les Verts déçus

Le sénateur d'Europe Ecologie-Les Verts Jean-Vincent Placé a jugé la prestation de chef de l'Etat plutôt bonne : "Il a été bien mieux que ce qu'il a pu faire chez Pujadas ou sur M6 ". Mais l'écologiste n'en est pas moins déçu par le contenu du discours de François Hollande : "E n terme d'annonce politique, il n'y a pas grande chose de nouveau. On continue la même politique de réduction des dépenses ."