L'Ile-de-France est la région la plus peuplée avec 11,7 millions d'habitants (19% de la population française)

(FTV)

La région comprend huit départements : les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d"Oise.La capitale, Paris, a la particularité d"être à la fois une commune, un département, un chef-lieu de région et une capitale d"État.

La région comprend huit départements : les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d"Oise.

La capitale, Paris, a la particularité d"être à la fois une commune, un département, un chef-lieu de région et une capitale d"État.

Repères économiques et sociaux

Les 11,7 millions d"habitants de l'Ile-de-France se concentrent sur Paris et en première couronne. Comme les grandes métropoles internationales, l"IDF connaît une forte natalité, peu d"échanges migratoires avec les autres régions, et un solde migratoire positif avec l"étranger et les Dom-Tom.

Plus d"une naissance sur cinq en France a lieu en Île-de-France. Un habitant sur trois a moins de 25 ans et seulement un sur huit a plus de 65 ans.

Sur une superficie de 12.000 km2 (2% du territoire national), 9 600 km2 sont composés d"espaces naturels ou agricoles. L"agriculture occupe 45% de cette surface (4 300 km2). Les 2/3 sont dédiés à la culture des céréales (plus forte productivité de France) pour seulement 7 600 agriculteurs (0,5% de la population active).

L"Ile-de-France, la plus importante région européenne par son PIB, contribue pour 28,9% au produit intérieur brut métropolitain et rassemble 22% des emplois : plus de 5,3 millions d"emplois, dont près de 84% dans le tertiaire. De nombreux groupes nationaux ou internationaux ont leur siège en Île-de-France.

Les activités marchandes de conseil et d"assistance, les activités financières et immobilières, ainsi que celles de recherche et développement et les activités culturelles sont surreprésentées en Île de France. La région concentre près de la moitié des « emplois métropolitains supérieurs », fonctions à forte valeur ajoutée.

C'est en revanche l'une des régions les moins industrialisées (après Provence-Alpes-Côte d"Azur, Languedoc-Roussillon et Corse) à la suite d"une forte désindustrialisation depuis une vingtaine d"années.

Les secteurs clés sont :

- l"aéronautique, espace et industries de défense avec plusieurs sociétés d"importance européenne : EADS, Thales, Dassault Aviation, Snecma, ESA, Alcatel, Arianespace, etc., avec des sites de production, des centres de recherche, des sièges sociaux…

- l"automobile avec trois usines de production parmi les plus importantes (Renault à Flins-sur-Seine, PSA à Poissy et

Aulnay-sous-Bois) et plusieurs centres de recherche, dont le technocentre Renault de Guyancourt et le centre PSA de Vélizy. La plupart des équipementiers y sont également implantés (Delphi, Valeo, Faurecia, …). Le secteur de la recherche en automobile emploie 17 500 personnes, dont 6 600 chercheurs, soit 75% du potentiel du secteur en France.

- l"énergie : la recherche et l"industrie francilienne sont à la pointe en ce qui concerne le nucléaire. Le groupe Areva y a son siège social tout comme Total, ainsi que de nombreux laboratoires de recherche.

Le taux de chômage, traditionnellement plus bas qu"en province, rattrape désormais le niveau de la métropole avec ses 7,8% de

chômeurs (9% en 2004 avant de chuter à 6,5 avant la crise) et la demande d"emplois progresse plus rapidement en IDF qu"au niveau

national.

Par ailleurs, un Francilien sur huit vit dans une zone Urbaine Sensible (ZUS) et les allocataires du RMI sont de plus en plus nombreux.

L"Île-de-France est enfin une destination touristique de premier plan avec sa capitale de renommée internationale.

Voir le site de France 3 Paris Ile-de-France

Vous êtes à nouveau en ligne