VIDEO. Le programme de Marine Le Pen, "c'est Noël au mois de mai", juge François Lenglet

Invitée de "L'Emission politique", la candidate du FN à la présidentielle a expliqué comment elle comptait financer ses promesses économiques.

"On ne va pas tout lire, car cela nous mènerait loin dans la nuit, mais voici les principales..." Lors son face-à-face avec Marine Le Pen, jeudi 9 février, dans "L'Emission politique", le journaliste économique de France 2 François Lenglet a dressé un "inventaire de toutes les dépenses nouvelles" de la candidate du Front national à la présidentielle. Parmi elles, de nombreuses embauches par l'Etat, des hausses de salaires et de retraites, des baisses d'impôts, etc. "C'est Noël au mois de mai", a-t-il conclu, chiffrant ces "cadeaux" à "entre 100 et 200 milliards d'euros".

La lutte contre la fraude pour financer ces mesures

A l'issue de cet inventaire, la présidente du FN a répondu en dégainant, à son tour, la longue liste des fraudes qu'elle souhaite combattre pour financer ces mesures : "fraude à la prestation sociale : un milliard, fraude aux cotisations sociales : 20 milliards, évasion fiscale des grands groupes : 80 milliards, taxe sur les profits détournés : 5 milliards, médicaments génériques : possible économie, 5 milliards".

"Vous spéculez sur des recettes hypothétiques", lui a répondu François Lenglet, affirmant que "la fraude par nature est impossible à estimer".

Vous êtes à nouveau en ligne