L'Assemblée accorde sa confiance à Manuel Valls

(Maxppp)

Après son discours de politique générale, Manuel Valls a obtenu ce mardi la confiance des députés par 306 voix pour et 239 voix contre. Ce n'est pas une surprise, mais cela conforte le Premier ministre après l'annonce de ses mesures radicales pour relancer l'économie française.

L'Assemblée nationale a accordé
mardi, par 306 voix contre 239 et 26 abstentions, sa confiance à Manuel Valls qui avait annoncé plus tôt une série de mesures radicales pour doper l'économie.
Comme l'y autorise la Constitution, le nouveau Premier
ministre avait décidé d'engager la responsabilité de son
gouvernement sur son discours de politique générale.

Outre le groupe PS, celui des radicaux de gauche a voté la
confiance ainsi que la majorité du groupe écologiste, cinq de
ses membres s'abstenant et un seul votant contre.
Le groupe Front de gauche a voté contre mais plusieurs de
ses élus divers gauche d'Outre-mer ont apporté leur soutien au
gouvernement. L'opposition UMP et UDI (centriste) a voté contre de même
que plusieurs non inscrits comme les deux élus du Front
national.

A LIRE AUSSI ►►► Les réactions après le discours de Manuel Valls

Le nouveau Premier ministre a obtenu largement plus que la majorité absolue
des 577 membres de l'Assemblée nationale (289 voix), mais n'a pas fait le total
des voix des trois groupes de la majorité (socialistes, écologistes et radicaux
de gauche) qui totalisent 325 députés.

En juillet 2002, le groupe Front de gauche s'était abstenu
lors du vote de confiance au gouvernement de Jean-Marc Ayrault,
qui avait obtenu 302 voix contre 225.
Ce faible score s'expliquait par le fait que 27 députés de
la majorité devenus ministres n'avaient pu voter, leurs
suppléants devant attendre un délai d'un mois pour pouvoir
siéger.

Vous êtes à nouveau en ligne