Jean-Vincent Placé quitte EELV

France 2

Le président du groupe écologiste au Sénat a annoncé ce vendredi 28 août qu'il abandonnait le parti devenu, selon lui, un "astre mort".

Après François de Rugy, c'est au tour de Jean-Vincent Placé de quitter le navire. Le président du groupe écologiste au Sénat a annoncé, ce vendredi 28 août, qu'il quittait Europe Ecologie-Les Verts. "C'est une structure morte, un astre mort qui donne aujourd'hui une vision caricaturale et politicienne de l'écologie", a-t-il lancé sur Europe 1, ce matin. Il va même jusqu'à dénoncer "une dérive gauchiste et sectaire" du mouvement alors que lui soutient le gouvernement et souhaite y participer.

Rugy et Placé veulent se rapprocher du PS

De son côté, le parti écologiste tente de calmer le jeu et refuse de parler d'hémorragie. "Je vois des départs, je ne vois pas une scission. Je crois que la ligne que porte Jean-Vincent, que porte François, n'est pas majoritaire, très loin de là, dans le mouvement écologiste", a assuré Yannick Jadot, député européen EELV, face à la caméra de France 2. Pourtant, le parti écologiste est secoué. Pour Denis Baupin, vice-président EELV de l'Assemblée, "on s'est tiré des balles dans le pied, avec la campagne présidentielle, et en sortant du gouvernement".

François de Rugy et Jean-Vincent Placé souhaitent désormais créer une nouvelle structure, un mouvement écologiste réformateur qui travaillerait en partenariat avec le Parti socialiste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne