Jean-Marc Ayrault proposera la baisse de 30% du salaire des ministres jeudi

Jean-Marc Ayrault, invité du JT de France 2, le 16 mai 2012.
Jean-Marc Ayrault, invité du JT de France 2, le 16 mai 2012. (FTV)

Jean Marc Ayrault est revenu sur la composition du gouvernement, mercredi 17 mai sur France 2. Il a annoncé une baisse des salaires des ministres. Il a aussi indiqué que les ministres battus aux législatives ne resteraient pas au gouvernement.

Jean Marc Ayrault est revenu sur la composition du gouvernement, mercredi 17 mai sur France 2. Il a annoncé une baisse des salaires des ministres. Il a aussi indiqué que les ministres battus aux législatives ne resteraient pas au gouvernement.

Interrogé d'abord sur sa toute récente nomination, Jean-Marc Ayrault a confié avoir "pensé à son père", mort il y a deux ans, "à tout ce que l'école républicaine m'a appris", "aux Nantais".

"Par mes origines populaires, je me suis toujours battu contre les injustices", a-t-il expliqué assurant que son "engagement est d'abord un engagement politique".

Sur la composition du gouvernement

Questionné sur le manque d'expérience d'une partie des membres de son gouvernement,, M. Ayrault a répondu : "Ce n'est pas un handicap car c'est un gouvernement profondément remanié".

"L'appareil d'Etat, je le connais car je dirige un groupe parlementaire depuis 15 ans", a-t-il souligné concernant sa propre nomination.

"On est déjà rodé, on est au travail", a indiqué le Premier ministre, insistant également sur un "gouvernement totalement paritaire", faisant la part belle à la diversité, et où la règle du non cumul des mandats serait appliquée.

Les ministres battus aux législatives ne resteront pas au gouvernement

Le premier ministre a aussi annoncé que les ministres qui seraient battus aux élections législatives de juin ne pourraient "pas rester au gouvernement".

"Il y a l'esprit de responsabilité, c'est-à-dire que tout ministre qui se présente aux élections législatives et qui ne sera pas élu ne pourra pas rester au gouvernement".

Sur les premières mesures

Le nouveau chef du gouvernement a indiqué qu'il allait proposer la baisse de 30% du salaire des membres du gouvernement, ainsi qu'une "charte de déontologie", jeudi, lors du premier Conseil des ministres du quinquennat.

Promise par François Hollande lors de sa campagne, cette mesure fera l'objet d'un décret, a précisé M. Ayrault.

Sur l'absence de Martine Aubry au gouvernement

"C'est d'un commun accord. Cela s'est extrêmement bien passé", a déclaré M. Ayrault au sujet de l'absence de la maire de Lille dans l'équipe gouvernementale.

Il a confirmé que la première secrétaire du Parti socialiste avait décidé de se mettre au service de la campagne législative.

Quel Premier ministre sera-t-il ?

"J'aurais la responsabilité de faire fonctionner l'Etat et d'animer l'équipe gouvernementale", a assuré M. Ayrault qui veut "d'abord être utile aux Français". "Je ne cherche pas à me mettre en scène, je cherche à être utile au pays", a-t-il insisté.

"Ce que je sais de la France, c'est qu'il y a énormément de compétences", a aussi souligné le chef de l'exécutif qui a confirmé que toute mesure serait financée par une économie.

Vous êtes à nouveau en ligne