VIDEO. Tour de France "machiste et polluant" : "L'écolo n'aime pas la joie des autres", se moque Marlène Schiappa

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Le maire écologiste de Lyon a critiqué la Grande Boucle jeudi dans une interview. Pour la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, "le réflexe d'une grande partie de la gauche dont EELV, c'est dénoncer et interdire".

Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, a critiqué, vendredi 11 septembre sur franceinfo, des écologistes qui n'aiment pas "la joie des autres" en réagissant notamment aux prises de position récentes du maire de Lyon, Grégory Doucet, contre le Tour de France. Dans une interview publiée mercredi par Le Progrès, l'élu écologiste qualifie l'évènement sportif de "machiste et polluant".

"Ce qui me fait rire jaune comme le maillot, c'est de voir à quel point maintenant, le réflexe d'une grande partie de la gauche dont EELV, c'est dénoncer et interdire", a estimé Marlène Schiappa. 

On a l'impression qu'il y a des gens qui n'existent pas en dehors de l'indignation, la dénonciation ou l'interdiction.

Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté

à franceinfo

De son côté, le maire de Bordeaux Pierre Hurmic s'est prononcé jeudi contre l'installation d'un "arbre mort sur la place Pey-Berland", autrement dit contre la mise en place d'un sapin de Noël. "En fait, j'ai l'impression que ces gens n'aiment pas la fête, n'aiment pas la joie. Dès lors qu'il y a un truc un peu festif où les gens peuvent être un peu contents, un Tour de France, une compétition sportive, une fête de Noël, ils veulent l'interdire. Je ne comprends pas quel est le projet politique derrière le fait de vouloir tout interdire", s'interroge-t-elle avant de conclure:  "L'écolo n'aime pas la joie des autres."

Selon elle, "on a le droit d'être tristes et de ne pas imposer sa tristesse aux autres. Pardon, mais on ne veut pas avoir un arbre coupé. Je le comprends parfaitement. On met un arbre en pot et on plante. On décore un yucca", ironise-t-elle proposant ainsi le "yucca de Noël" aux maires écologistes.

Vous êtes à nouveau en ligne