Prisons : la France obligée de légiférer d'ici mars 2021

FRANCEINFO

La dignité humaine en prison est des sujets sur lequel la France est souvent condamnée à l’échelle européenne. Le Conseil constitutionnel lance un ultimatum, vendredi 2 octobre, au Parlement.

Le Conseil constitutionnel exige une nouvelle loi sur les prisons qui devra être votée d’ici le 1er mars 2021. L’état de nos prisons est pointé du doigt à cause de la surpopulation, de la vétusté, de l’insalubrité, d’une hygiène défaillante, d’une absence d’intimité, d’accès aux soins limités et de carences d’activités.

La France condamnée 17 fois !

En janvier 2020, 40 établissements pénitentiaires ont été montrés du doigt, car ils exposent "leurs détenus à des traitements inhumains ou dégradants". À Fresnes (Val-de-Marne) par exemple, des prisonniers évoquent les cris des rats et un système de chauffage inexistant l’hiver. La France a déjà été condamnée à 17 reprises par la Cour européenne des droits de l’homme. Les conditions de détention en France violent l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme. Pour y remédier, un juge pourrait ordonner un changement de cellule ou de prison, voire libérer un détenu sous contrôle judiciaire et bracelet électronique.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne