Matignon : quelle réponse aux maires victimes de violence ?

France 2

Le Premier ministre Jean Castex a réuni mercredi 2 septembre à Matignon des représentants d’élus locaux. Entouré du garde des Sceaux et des ministres de la Justice, de l’Intérieur et de la Cohésion des territoires, il a apporté sa réponse.

233 maires ou adjoints ont été victimes de violences verbales ou physiques entre les mois de janvier et juillet dernier. Une série de mesures ont été présentées aux représentants des élus depuis Matignon. Le délit d’injure sera notamment requalifié en délit d’outrage et désormais passible d’une peine pouvant courir jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et 7 500 euros d’amende, a annoncé le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti.

Les maires mieux protégés

Le gouvernement a également rappelé qu’une circulaire sortie il y a quelques semaines protège juridiquement les élus. En effet, l’État prend désormais en charge les frais d’assurance en cas d’agression dans les communes de moins de 3500 habitants. Les maires, plutôt convaincus par ces annonces, espèrent qu’elles seront concrètement appliquées sur le terrain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne