Loi sur la "sécurité globale" : l’article 24 de la discorde

France 2

La loi de sécurité globale, et plus particulièrement son article 24, ont suscité de nombreux débats, aussi bien à l’Assemblée nationale qu’à travers plusieurs manifestations en France.

Dans plusieurs grandes villes de France, des milliers de manifestants ont protesté durant le week-end du 21 novembre contre le projet de loi de "sécurité globale" actuellement débattu à l’Assemblée nationale. Ils s’inquiètent de la restriction des libertés de manifester et d’informer. L’article 24 du projet de loi est notamment dans le viseur.

Une majorité gouvernementale dans la retenue

Dimanche 22 novembre, la majorité du gouvernement a tenté de calmer les tensions. "Il n’est pas question d’interdire à des journalistes de filmer", tempère le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti. L’ex-ministre de l’Intérieur et patron des députés La République en marche Christophe Castaner s’est fendu d’une tribune, où il assurait aux "chers journalistes [que] c’est notre éthique de défendre votre liberté d’informer". Le ministre de l’Intérieur actuel, Gérald Darmanin, a lui aussi tenté de calmer le jeu, "Cette liberté de la presse, d’informer, de diffuser est consacrée", avait-il déclaré à l’Assemblée nationale.


Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne