Islamisme radical : Emmanuel Macron frappe fort

FRANCEINFO

Emmanuel Macron s’est exprimé, vendredi 2 octobre, sur l’islamisme radical et le séparatisme. Des mesures, qui feront l’objet d’un projet de loi en décembre, ont été présentées depuis Les Mureaux (Yvelines).

Aux Mureaux (Yvelines), vendredi 2 octobre, Emmanuel Macron a prononcé son discours contre le séparatisme religieux. Il était très attendu après plusieurs reports. Il a été offensif vendredi matin : "Force est de constater qu'il y a un islamisme radical qui conduit à nier les lois de la République, qui conduit à banaliser la violence et qui a conduit certains de nos citoyens, de nos enfants, à choisir le pire". Les réponses du président se veulent fermes : les associations seront contrôlées de plus près et devront rendre des comptes. D'ici quatre ans, les imams seront exclusivement formés en France. Emmanuel Macron veut inscrire dans la loi l'obligation de neutralité dans les services publics et au-delà.

En finir avec "les dérives sectaires"

Emmanuel Macron veut "mettre un terme à certaines dérives sectaires". Les habitants des Mureaux sont partagés. "Il y a trop de choses à faire : l'emploi, les usines qui ferment, la précarité, le logement... Et ça, on n’en parle pas", exprime un riverain. "Lutter contre le séparatisme, je pense que c'est une question qui est pleine de bon sens, après le séparatisme n'est pas que lié à la religion musulmane", témoigne un autre habitant. Le projet de loi sur le séparatisme islamiste sera discuté au Parlement début 2021.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne