Gérald Darmanin dépose plainte contre le maire EELV de Colombes après ses propos sur la police et le régime de Vichy

Le ministre de l\'Intérieur, Gérald Darmanin, le 25 juillet 2020, à Nice.
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 25 juillet 2020, à Nice. (ARIE BOTBOL / HANS LUCAS)

Patrick Chaimovitch a comparé les forces de l'ordre qui "traquent les migrants" aux policiers et gendarmes de la rafle du Vel d'Hiv.

Gérald Darmanin hausse le ton. Le ministre de l'Intérieur a saisi le prcureur de la République de Nanterre d’une plainte contre le nouveau maire EELV de Colombes (Hauts-de-Seine), qui a comparé les forces de l'ordre actuelles avec la police de Vichy, annonce le ministre sur Twitter.

"Les gendarmes français qui ont obéi aux ordres de leurs supérieurs en mettant en œuvre la rafle du Vel d'Hiv, et d'autres rafles encore après et ailleurs, sont les ancêtres de ceux qui aujourd'hui, avec le même zèle, traquent les migrants, les sans-papiers, les déboutés des droits humains", a déclaré Patrick Chaimovitch, lors d'une commémoration de la rafle du Vel d'Hiv, le 19 juillet.

"Propos scandaleux et insupportables"

Après l'indignation de plusieurs syndicats policiers, le ministre de l'Intérieur avait réagi dan sla journée sur Twitter. "Si les propos scandaleux et insupportables envers la police et la gendarmerie de la République sont confirmés, je déposerai plainte envers le Maire de #Colombes qui a comparé les forces de l'ordre à la police de Vichy", a-t-il écrit, dimanche 26 juillet dans la soirée.

Au lendemain de ce discours polémique, le maire de Colombes avait expliqué ses propos : "Un moment émouvant au cours duquel j'ai tenu à faire le lien entre la rafle du Vel d'Hiv et, d'une part, tous les génocides avant et après le nazisme, d'autre part, les migrants pourchassés partout en Europe parce qu'ils sont différents", a écrit Patrick Chaimovitch, le 20 juillet, sur Twitter. Une explication qui ne semble pas avoir convaincu les syndicats policiers.

Vous êtes à nouveau en ligne