Éric Dupond-Moretti, un garde des Sceaux déjà critiqué

France 2

À peine nommé au ministère de la Justice, Éric Dupond-Moretti est déjà visé par de vives attaques notamment par les syndicats de magistrats.

Lundi 6 juillet, Éric Dupond-Moretti a été nommé garde des Sceaux. Une nomination surprise qui a d’ores et déjà suscité une levée de boucliers parmi certains professionnels de la justice. "Monsieur Dupond-Moretti est quelqu’un qui n’apprécie pas la magistrature, qui n’apprécie pas les juges et procureurs, qui en pense le plus grand mal et qui ne se prive pas de le dire", s’agaçait lundi 6 juillet sur franceinfo Céline Parisot, présidente de l’Union syndicale des magistrats.

Un passé polémique

L’ancien avocat pénaliste s’était attiré les foudres des magistrats à travers des déclarations fracassantes où il s’attaquait notamment au parquet dont il remettait en cause l’indépendance. Il a aussi réclamé la suppression des juges d’instruction ou plus récemment, lorsqu’il accusait le parquet national financier de l’avoir mis sous écoute dans l’affaire Sarkozy et le financement libyen. "Il est totalement conscient du fait qu’on ne peut pas être garde des Sceaux sans d’abord s’appuyer sur les magistrats", rassure son ami avocat Hervé Témime.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne