Discours de politique générale : Jean Castex a-t-il voulu siphonner la droite ?

Jean Castex présentait jeudi 16 juillet sa feuille de route devant le Sénat. Le Premier ministre a tenu un discours similaire à celui livré à l'Assemblée nationale la veille. Il reprend mot pour mot de nombreuses thématiques défendues par la droite.

Face aux sénateurs comme aux députés, le Premier ministre Jean Castex a des mots que la droite ne renierait pas. "Je sais, pour la côtoyer tous les jours, qu'il existe une France qui ne dit rien mais n'en pense pas moins", expliquait-il mercredi 15 juillet devant les députés à l'Assemblée nationale. Il y a les mots et les symboles.

Un message aux électeurs de droite ?

Jean Castex a effectué ses premiers déplacements sur un thème régalien : un commissariat, un tribunal, la crise en Guyane ou encore Dijon (Côte-d'Or), théâtre de violences urbaines. Mais voici la marque de fabrique de Jean Castex : les territoires. De quoi couper l'herbe sous le pied de plusieurs prétendants de droite à la présidentielle. Le risque pour la droite : se faire une nouvelle fois balayer au premier tour de l'élection présidentielle en 2017. Jean Castex pourrait être un atout pour Emmanuel Macron dans l'optique de capter l'électorat de droite, au risque de faire grincer des dents l'aile gauche de la majorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne