DIRECT. Remaniement : le Premier ministre Jean Castex fixe comme objectif "le maintien durable des emplois industriels" en France

Pour son premier déplacement, le nouveau chef du gouvernement a visité une entreprise de semi-conducteurs, tandis que les spéculations sur le remaniement se poursuivent.

A peine nommé, Jean Castex a effectué son premier déplacement, samedi 4 juillet, sur le site de production de semi-conducteurs X-Fab, dans l'Essonne. Dans une courte allocution, le nouveau Premier ministre a fixé comme un "objectif" de son gouvernement d'"assurer les fondements d'un maintien durable des emplois industriels et exposés à la concurrence dans notre pays", dans le cadre du plan de relance face à la crise.

 Le nouveau gouvernement attendu. Les informations recueillies par franceinfo sont contradictoires : si un dirigeant de l'exécutif nous affirme que "le remaniement est bouclé", l'Elysée dément auprès du service politique de France Télévisions. On ignore quand sera dévoilée la liste des nouveaux membres du gouvernement. Laurence Tubiana ne devrait pas en faire partie : la co-présidente du comité de gouvernance de la Convention citoyenne pour le climat, dont le nom était évoqué à l'Ecologie, affirme à l'AFP qu'elle "ne souhaite pas" devenir ministre.

 De premières pistes sur son action. Fidèle à son image d'élu local, Jean Castex a plaidé pour "les solutions les plus territoriales" et "l'action concertée des collectivités avec l'Etat" afin de surmonter la crise économique. Dans sa courte déclaration, il a aussi promis "un fort accent mis sur l'insertion", et vanté la nécessité pour l'Etat d'accompagner "l'investissement dans la formation et l'outil de production".

Un discours de politique générale "en milieu de semaine prochaine". Sur TF1, Jean Castex a également annoncé vouloir prononcer un discours de politique générale "en milieu de semaine prochaine". Selon les informations de franceinfo, il a convié tous les parlementaires de la majorité à Matignon lundi soir.

  Jean Castex quitte Les Républicains. Le Premier ministre a démissionné des Républicains dans une lettre reçue vendredi matin par le parti. "Nous avons ce matin par la poste le courrier" où Jean Castex demande "à retirer son adhésion et à suspendre les prélèvements", précise la formation de droite. 

  Le gouvernement actuel reste aux affaires courantes. Le nouveau Premier ministre "assure, avec les membres du gouvernement, le traitement des affaires courantes jusqu'à la nomination d'un nouveau gouvernement", indique un communiqué de l'Elysée.

Vous êtes à nouveau en ligne