Refuser de réformer les retraites "serait irresponsable", assure Jean Castex devant les sénateurs

Le Premier ministre Jean Castex s\'exprime à l\'Assemblée politique, mercredi 8 juillet 2020. 
Le Premier ministre Jean Castex s'exprime à l'Assemblée politique, mercredi 8 juillet 2020.  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Après les députés, dans la matinée, la nouvelle équipe gouvernementale a été interrogée mercredi 8 juillet par les sénateurs, lors d'une première séance de questions d'actualité au gouvernement (QAG). Revivez ces échanges.

Double baptême du feu pour le gouvernement de Jean Castex, mercredi 8 juillet. Après plusieurs passations de pouvoirs et déclarations d'intention mardi, la nouvelle équipe gouvernementale est sous le feu des questions des députés et sénateurs, avec les traditionnelles séances de questions d'actualité au gouvernement. 

Lors de sa première prise de parole dans l'hémicycle, le Premier ministre a promis "un gouvernement de combat, tourné vers l'efficacité, un gouvernement de dialogue et des territoires"

Interrogé par les sénateurs sur la réforme des retraites, le Premier ministre a assuré mercredi que "refuser de parler des retraites lorsque l'équilibre des comptes, et donc la sauvegarde du système actuel se trouve compromise, serait irresponsable". "Je vais rouvrir le dialogue, toutes les organisations syndicales viendront discuter avec moi (...) et nous nous mettrons d'accord sur une méthode et un calendrier", a-t-il ajouté, en précisant qu'il aborderait "la question des retraites dans un cadre global".

 Jean Castex et Eric Dupond-Moretti rencontrent des magistrats à 17 heures. En fin de journée, le Premier ministre accompagnera son ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, lors d'un déplacement au tribunal judiciaire de Bobigny (Seine-Saint-Denis) où ils rencontreront magistrats et fonctionnaires. 

Les secrétaires d'Etat nommés "la semaine prochaine". Jean Castex, invité de RMC et BFMTV mercredi matin, a déclaré que les secrétaires d'Etat seraient nommés dans le courant de "la semaine prochaine". 

Une intervention au Ségur de la santé. Le nouveau Premier ministre s'est invité mardi soir à une réunion avec les syndicats au Ségur de la santé, annonçant une rallonge de plus d'un milliard d'euros pour les salaires du personnel soignant et ajoutant "les questions d'emploi" au menu des négociations. "J'ai annoncé une enveloppe de 7,5 milliards d'euros", soit 1,1 milliard de plus que l'enveloppe proposée la semaine dernière pour revaloriser les personnels non médicaux, a-t-il indiqué.

Eric Dupond-Moretti promet de "dialoguer". Face aux critiques du principal syndicat de magistrats, l'ancien avocat et nouveau garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti a tendu la main mardi à "toute la famille judiciaire", promettant "dialogue" et acceptation de la "contradiction", dont il dit avoir "toujours été le fervent défenseur". Le ministre de la Justice défend vouloir "garder le meilleur et changer le pire" de la magistrature.

Des actions contre la nomination de Gérald Darmanin. Pour sa première journée à l'Intérieur, Gérald Darmanin a dû affronter mardi la colère de féministes, dont certaines ont tenté de perturber sa passation de pouvoirs avec son prédécesseur. A travers plusieurs actions, elles ont appelé à la démission du ministre, visé par une plainte pour viol.

Vous êtes à nouveau en ligne