Regardez la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, au lendemain du discours de politique générale de Jean Castex

Ce direct est terminé.

Le Premier ministre et son équipe gouvernementale répondent aux questions des députés, jeudi après-midi.

Le Premier ministre est de retour à l'Assemblée nationale. Jean Castex et ses ministres répondent aux questions des députés jeudi 16 juillet. La séance se tient au lendemain du discours de politique générale, prononcé par le Premier ministre dans l'hémicycle. Jean Castex y a détaillé l'action qu'il compte mener d'ici à la fin du quinquennat, tournée vers la "concertation" et les "territoires", deux notions maintes fois répétées lors de son grand oral.

 Jean Castex a renouvelé son attachement aux territoires. Le Premier ministre a de nouveau présenté les grands axes de sa politique, jeudi matin, cette fois devant les sénateurs. Il a notamment martelé sa volonté de s'appuyer sur les "territoires""Nous devons nous impliquer dans le déploiement des politiques publiques (...) pour les adapter à la vie des gens dans nos régions, nos départements, nos cantons, nos communes, nos quartiers", a-t-il plaidé.

Le port du masque deviendra obligatoire dès la semaine prochaine dans les lieux publics clos. La date du 1er août avait d'abord été évoquée. Mais le port du masque sera rendu obligatoire "dès la semaine prochaine" dans tous les lieux publics fermés pour contenir la circulation du coronavirus, a annoncé Jean Castex, jeudi. Les Français devront donc systématiquement se couvrir le nez et la bouche quand ils voudront entrer dans ces espaces, notamment dans les commerces.

Le plan de relance sera en partie financé par les fonds de l'Union européenne. Le coup de pouce pour l'économie de 100 milliards d'euros annoncé par le Premier ministre sera financé pour plus d'un tiers (35 milliards d'euros) par les fonds actuellement négociés entre les Etats de l'Union européenne, a précisé jeudi matin le chef du gouvernement. Ce dernier souhaite "amplifier cette approche européenne" face à la crise.

Vous êtes à nouveau en ligne