David Habib (PS) : "Il manque une vraie réforme en matière de justice fiscale"

FRANCEINFO

Un discours de politique générale offre une tribune à la majorité et à l’opposition. Celui de Jean Castex, mercredi 15 juillet, ne fait pas exception. La députée LREM Valérie Gomez-Bassac et David Habib, député PS, en débattent mercredi soir.

"Il y a une volonté de réinstaurer un dialogue avec les territoires, les élus locaux, les corps intermédiaires", estime la députée LREM Valérie Gomez-Bassac sur franceinfo, mercredi 15 juillet, après le discours de politique générale de Jean Castex.

"Ce n’est pas parce que vous allez citer 25 fois les territoires que vous serez plus décentralisateur. J’aurais voulu que Jean Castex donne des moyens financiers aux collectivités territoriales. On a un vrai problème avec la centralité, la métropolisation et on a oublié les territoires", juge David Habib, député PS et vice-président de l'Assemblée nationale.

Gomez-Bassac ravie des aides pour les jeunes

"Jean Castex est là parce qu’Emmanuel Macron, à 600 jours de la présidentielle, a besoin d’avoir une réponse aux critiques multiples sur son style et ses choix politiques. Quand vous favorisez les élites sociales et les territoires déjà favorisées, forcément il y a des fractures sociales et territoriales. Jean Castex va essayer d’apporter des réponses aux défauts que l’on pointe dans la démarche du président", poursuit le député des Pyrénées-Atlantiques, qui conclut : "Il manque une vraie réforme en matière de justice fiscale".

"On relance les contrats aidés avec de vrais contrats d’insertion. Pour les jeunes, c’est essentiel d’avoir une première expérience, c’est la plus importante", se félicite la députée du Var. Tous deux sont satisfaits des aides pour les étudiants boursiers et du retour du commissariat au plan.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne