Congé paternité : les PME pourraient en souffrir

France 3

Le congé paternité passera de 14 à 28 jours en juillet 2021. Certaines entreprises s'interrogent sur sa mise en place. 

Les pères sont en grande partie ravis de cette nouvelle. Olivier Paillard, ingénieur à Blablacar qui a bénéficié de 28 jours de congé paternité, explique notamment que ce temps passé près de son fils lui a permis d'aborder la paternité "sans stress". Son entreprise a déjà adopté la mesure, comme certaines jeunes entreprises ou grands groupes internationaux.

Des disparités au sein des sociétés

Pour les PME, la mesure risque d'être plus difficile à mettre en place. "Quand vous avez trois salariés et qu'il y en a un qui n'est pas là, ou deux parce qu'un autre est en maladie en même temps, vous n'avez plus qu'à fermer l'entreprise pendant cette période", explique Jean-Eudes du Mesnil du Buisson, secrétaire général de la CPME. Le financement pourrait également poser problème. Si l'Assurance Maladie prendra en charge 25 jours de congés, les entreprises pourraient devoir verser un complément. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne