Chômage partiel : des patrons fraudeurs rattrapés par les contrôleurs

France 2

Le chômage partiel a concerné jusqu’à 8,8 millions de salariés au plus fort de la crise. Il y a eu des fraudes, mais des contrôles ont permis de récupérer 225 millions d’euros.


Le gouvernement a un message pour les entreprises qui fraudent en matière de chômage partiel : il faudra rendre l’argent. Des contrôles ont déjà permis de récupérer 225 millions d’euros, grâce à 270 000 contrôles. Le gouvernement dit en avoir recouvré ou bloqué plus de la moitié soit plus de 130 millions d’euros. Les témoignages de salariés faisant état de fraude dans leur entreprise se multiplient.

“Des salariés fictifs”

Des jours où j’avais fait des journées de sept heures, il m’avait mis au chômage partiel. Sur ma fiche de paie, en fait, c’est écrit”, affirme un employé de la grande distribution, joint par téléphone. Un cadre d’une entreprise de conseil est quant à lui écœuré, par l’abus de ses dirigeants dont l’entreprise n’est pas en difficulté. Des contrôleurs traquent les fausses déclarations à partir des fiches de paie. “Il y a des heures qui sont anormalement élevées ou anormalement basse et des salariés fictifs”, explique Mohammed El Kahodi, responsable du contrôle de l’activité partielle auprès de la Direccte Île-de-France.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne