Son biographe : “Il y avait deux Chirac : le convenu et le spontané”

Franceinfo

Selon son biographe Jean-Luc Barré, un Chirac convenu coexistait avec un Chirac beaucoup plus spontané.

Il y avait deux Chirac : celui qui se blindait, avec des discours parfois ennuyeux, des phrases toutes faites… Et celui plus spontané, très drôle, le meilleur Chirac, quand il se passait des communicants”, commence Jean-Luc Barré. Qui enchaîne, dans un sourire : “Un jour, il me dit ‘vous savez comment Giscard me voit ? Il y a Giscaaard. Après y’a rien. Et en-dessous y’a moi”.

“Une vraie décontraction”

Malgré Sciences Po, malgré l’ENA, Chirac sortait du cadre. Cette empathie, cet amour du public, on ne l’apprend pas à l’ENA ! Il avait une habileté incroyable à aller vers les gens”, estime Corinne Lepage, qui précise son propos : “Je veux dire, vous êtes un responsable politique, il y a des tas de personnes qui vous attendent… Il avait cette capacité à serrer quinze mains à la fois, à faire preuve de décontraction”.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne