Moyen-Orient : Jacques Chirac, un chef d'État salué pour son action pour la paix

France 2

L'ancien président de la République avait marqué le monde avec son opposition à la guerre en Irak et était très apprécié des dirigeants de la région.

La presse, la radio, la télévision, ici en Égypte, comme dans l'ensemble du monde arabe, salue la mémoire de Jacques Chirac, décédé jeudi 26 septembre à l'âge de 86 ans. Ces dirigeants n'étaient pas tous de grands démocrates, mais le président français voyait en eux les garants d'une certaine stabilité. Populaire, il l'était aussi auprès des peuples. Personne ici n'a oublié qu'en 2003, Jacques Chirac était contre la guerre en Irak. Personne n'a oublié non plus son fameux coup de gueule à Jérusalem, en 1993, contre les services de sécurité israéliens, qui empêchaient les Palestiniens de s'approcher de lui. Une rue, depuis, porte son nom, à Ramallah, en Cisjordanie.

"Docteur Chirac"

Yasser Arafat, le chef de l'Autorité palestinienne, qui venait souvent se faire soigner en France, l'appelait "docteur Chirac". Mais il n'y a pas que les Arabes qui lui rendent hommage. Jeudi 26 septembre, le président israélien a rappelé avec quel courage, Jacques Chirac avait reconnu la responsabilité de la France dans la déportation des juifs, indique l'envoyé spécial de France Télévisions au Caire (Égypte), Dominique Derda.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne