Mort de Jacques Chirac : un président qui a marqué dans les outre-mer

FRANCE 3

Jacques Chirac a toujours été décrit comme un amoureux de l'outre-mer. Il était très apprécié des populations.

Au fil du temps, Jacques Chirac avait réussi à tisser des liens uniques avec les outre-mer. Pourtant, tout débute par un drame, en Nouvelle-Calédonie, en mai 1988. Des indépendantistes kanaks retiennent en otage des gendarmes dans une grotte. Alors Premier ministre de François Mitterrand, Jacques Chirac ordonne l'assaut. 19 Kanaks et deux militaires sont tués. En 1995, devenu président de la République, il ordonne la reprise des essais nucléaires en Polynésie Française. Une décision qui a provoqué un tollé international et des émeutes sur l'archipel.

Commémoration de l'abolition de l'esclavage

Il parviendra pourtant à faire oublier ces faux pas, en marchant principalement à l'affectif. Quelques mots en polynésiens, un chef de l'État qui fait le service : le président "sans chichis" séduit. "Cet homme qui parlait de mon pays, j'avais le sentiment qu'il le connaissait aussi bien que moi", se souvient Lucette Michaux-Chevry, ancienne présidente de la communauté d'agglomération Grand Sud Caraïbe. Jacques Chirac alignera les salaires sur la métropole et promeut l'exonération fiscale. Il sera aussi le premier président de la République a honorer officiellement l'anniversaire de l'abolition de l'esclavage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne