DIRECT. Hommage à Jacques Chirac : "Il va me manquer", affirme Bill Clinton

L\'ancien président américain Bill Clinton à l\'Elysée, le 30 septembre 2019.
L'ancien président américain Bill Clinton à l'Elysée, le 30 septembre 2019. (BERTRAND GUAY / AFP)

L'ex-président de la République a reçu un hommage solennel à Saint-Sulpice en présence de chefs d'Etat étrangers et de la quasi-totalité de la classe politique nationale, avant une inhumation prévue dans la plus stricte intimité.

Après l'hommage national et populaire, l'heure est désormais aux cérémonies. La France fait ses adieux, lundi 30 septembre, à Jacques Chirac, dont la mémoire a été saluée par près de 7 000 personnes aux Invalides depuis dimanche. A 15 heures, une minute de silence a été observée dans les établissements scolaires et à l'Assemblée nationale. 

 Les honneurs militaires rendus aux Invalides. Les hommages ont débuté à 9h30, heure à laquelle une cérémonie familiale s'est déroulée dans la plus stricte intimité en la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides. Les honneurs militaires ont ensuite été rendus à Jacques Chirac dans la cour d'honneur des Invalides, en présence d'Emmanuel Macron.

Une trentaine de chefs d'Etat présents à l'église Saint-Sulpice. Le cercueil de l'ancien président de la République a ensuite quitté les Invalides à 11 heures, encadré par une grande escorte. Il est arrivé à l'église Saint-Sulpice vers midi. François Hollande, Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d'Estaing, une partie de la classe politique et de nombreux dirigeants étrangers ont assisté à cette cérémonie d'hommage à Jacques Chirac, présidée par Emmanuel Macron et qui a duré plus d'une heure et demie.

L'hommage de Bill Clinton. "Chirac va me manquer", a déclaré l'ancien président des Etats-Unis, lundi après-midi dans la cour de l'Elysée, à l'issue du déjeuner offert par le président Emmanuel Macron. "Je suis son ami, je me souviens que c'était un président incroyable. Je me souviens des moments que nous avons passés ensemble, et je ne l'oublierai pas. Notre relation était très personnelle, elle n'avait pas grand-chose à voir avec la politique", a-t-il ajouté.

Une inhumation au cimetière du Montparnasse. L'ancien président a été inhumé dans un cadre strictement privé au cimetière du Montparnasse au côté de sa fille Laurence, morte en avril 2016, conformément au souhait de Bernadette Chirac. De ce fait, le cimetière ne rouvrira pas au public avant mardi matin, selon les informations de l'envoyé spécial de franceinfo sur place. Ce délai est nécessaire afin que des barrières soient installées, au cas où de nombreuses personnes viendraient pour se recueillir sur la tombe de l'ancien président de la République.

Vous êtes à nouveau en ligne