DIRECT. Mort de Jacques Chirac : Emmanuel Macron ne se rendra pas aux Invalides dimanche

Des personnes signent les registres de condoléances en hommage à Jacques Chirac, à l\'Elysée (Paris), le 26 septembre 2019.
Des personnes signent les registres de condoléances en hommage à Jacques Chirac, à l'Elysée (Paris), le 26 septembre 2019. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

La France se prépare à rendre hommage à Jacques Chirac, au lendemain de la mort, à 86 ans, du cinquième président de la Ve République.

Un hommage populaire à l'ancien président Jacques Chirac, mort jeudi 26 septembre, sera organisé dimanche en début d'après-midi aux Invalides, à Paris. L'ancien président sera ensuite inhumé au cimetière du Montparnasse auprès de sa fille Laurence, a indiqué la famille vendredi. Jacques Chirac "entre dans l'histoire et manquera à chacun d'entre nous désormais", a conclu Emmanuel Macron jeudi soir, à la fin d'une allocution télévisée retraçant l'action de l'ancien chef de l'Etat et insistant sur la personnalité d'un "homme d'Etat que nous aimions autant qu'il nous aimait". Le président de la République ne se rendra cependant pas aux Invalides dimanche. 

Les citoyens à l'Elysée. Plusieurs centaines de personnes sont venues dès jeudi soir à l'Elysée pour signer les livres d'or installés dans le vestibule du palais, devant une grande photo de l'ancien président disparu. L'espace restera accessible jusqu'à dimanche.

La presse salue sa mémoire. La presse française salue vendredi la mémoire de Jacques Chirac célébrant "ce que fut" l'homme politique durant sa carrière d'un demi-siècle plus que "ce que fit" le cinquième président de la Ve République. "L'homme plus que le président... Au moment où il s'efface, c'est ainsi qu'on veut se rappeler Jacques Chirac", écrit par exemple Laurent Joffrin dans Libération, qui a titré en une "Sans Chichi", le surnom attribué affectueusement par ses concitoyens.

 Une journée de deuil national a été décrétée lundi, et un service solennel sera rendu ce jour-là à midi à l'église Saint-Sulpice à Paris, en présence d'Emmanuel Macron. Une minute de silence sera observée à 15 heures dans les administrations et les écoles. Un hommage populaire sera également organisé dimanche en début d'après-midi aux Invalides et l'ancien président sera inhumé au cimetière du Montparnasse auprès de sa fille Laurence, a indiqué la famille.

Mort "sans souffrir". L'ex-chef de l'Etat, qui était souffrant depuis de longues années, s'est éteint "très paisiblement, sans souffrir" et entouré des siens jeudi matin à son domicile, rue de Tournon, dans le centre de Paris, la ville dont il avait été le maire pendant dix-huit ans avant d'accéder à l'Elysée, en 1995.

Vous êtes à nouveau en ligne