Jacques Chirac "ne se rend pas compte" de son état de santé, selon Bernadette Chirac

L\'ancienne Première dame, Bernadette Chirac, lors d\'une conférence de presse à Paris, le 4 mars 2014.
L'ancienne Première dame, Bernadette Chirac, lors d'une conférence de presse à Paris, le 4 mars 2014. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

L'épouse de l'ancien chef de l'Etat se confie sur l'état de santé fragile de Jacques Chirac dans une entretien à la télévision suisse.

Jacques Chirac "ne se rend pas compte à quel point sa vie a changé du fait des séquelles de son AVC". Dans un entretien à la RTS, la Radio Télévision Suisse, publié mercredi 7 mai, Bernadette Chirac évoque l'état de santé fragile de l'ancien président de la République depuis son accident vasculaire cérébral en 2005.

"C'est quelqu'un qui est très énergique, qui est très optimiste de nature, il considère qu'on n'est pas malade, poursuit l'épouse de Jacques Chirac à propos de son mari. Tout cela est très nouveau dans une vie comme la sienne, qui est presque une vie de marathonien. Il dit qu'il n'est pas malade, qu'il peut descendre très facilement l'escalier."

"Quand il veut me mettre de mauvaise humeur, il me tutoie"

Bernadette Chirac se confie également les difficultés du quotidien avec son époux : "Vous savez mon mari, il n'est pas commode tous les jours. Quand il déjeune avec moi, même maintenant qu'il a pris sa retraite (...) il me dit : 'Bah, qu'est-ce que vous avez fait ce matin ?' Il n'attend pas la réponse et il me dit : 'Rien ! Comme d'habitude !'" Et d'ajouter : "Quand il veut me mettre de mauvaise humeur, il me tutoie. Tous ses amis se mettent à rire parce qu'ils savent que ça m'agace."

L'ancienne Première dame réaffirme aussi son soutien à Nicolas Sarkozy, dont elle espère le retour en politique. "Il le faut", dit-elle. L'ex-président de la République peut "compter non seulement sur [son] appui mais aussi sur [son] militantisme""Il s'est comporté avec moi comme il l'aurait fait avec sa mère", conclut Bernadette Chirac.