Jack Lang fera connaître sa circonscription en janvier

Jack Lang, député sortant du Pas-de-Calais, n\'a pas été réinvesti, le 10 décembre 2011, par la convention nationale du PS.
Jack Lang, député sortant du Pas-de-Calais, n'a pas été réinvesti, le 10 décembre 2011, par la convention nationale du PS. (FRED DUFOUR / AFP)

Jack Lang, député PS sortant du Pas-de-Calais non réinvesti pour les législatives de 2012, fera connaître en janvier la circonscription où "la base" l'aura désigné pour être candidat aux législatives. Il serait sollicité par trois départements.

Jack Lang, député PS sortant du Pas-de-Calais non réinvesti pour les législatives de 2012, fera connaître en janvier la circonscription où "la base" l'aura désigné pour être candidat aux législatives. Il serait sollicité par trois départements.

"Je serai candidat aux législatives l'année prochaine et je ferai connaître en janvier la circonscription où je me présenterai", a déclaré Jack Lang sur RTL. "J'ai été sollicité par trois départements et je ferai le choix qui me paraît le meilleur en harmonie avec les militants et les élus", a ajouté M. Lang sans citer les trois départements.

L'ancien ministre de la Culture de François Mitterrand, député du Pas-de-Calais, qui avait refusé de se soumettre au vote des militants le 1er décembre à Boulogne-sur-Mer, n'avait pas été réinvesti dans ce département.

Depuis, M. Lang, âgé de 72 ans, a été sollicité dans la Somme.

Il y a une semaine, le 20 décembre, une petite annonce dans Libération se moquait des pérégrinations de M. Lang : "URGENT! JH, 72 ans, tjs fringant, noctambule festif tous les 21 juin, recherche activement circonscription accueillante et tolérante".

Sur cette petite annonce, attribuée à un élu EELV (EuropeEcologie-LesVerts), M Lang a ironisé : "C'est très drôle, il faut s'amuser de ce type de plaisanterie surtout de la part d'un parti, le parti écologiste, qui s'est fait attribuer des circonscription depuis le sommet", a lâché M. Lang, assurant que "dans mon cas, ma circonscription sera attribuée par la base".

Et M. Lang a ajouté : "c'est paradoxal de la part de cette organisation écologiste qui ne craint de conclure des accords d'appareil qui propulsent des candidats dans des circonscriptions auxquelles ils sont étrangers".

Depuis sa nomination en 1981 au ministère de la Culture, Jack Lang a été plusieurs fois ministre, notamment à l'Education. Il a été député du Loir-et-Cher et du Pas-de-Calais.

Vous êtes à nouveau en ligne