Italie: Grève de la faim chez les Radicaux

Emma Bonino, chef de file du parti des Radicaux italiens
Emma Bonino, chef de file du parti des Radicaux italiens (© AFP :Mychele Daniau)

Ce parti a entamé une grève de la faim pour dénoncer la couverture télévisuelle de la campagne pour les européennes

Ce parti a entamé une grève de la faim pour dénoncer la couverture télévisuelle de la campagne pour les européennesCe parti a entamé une grève de la faim pour dénoncer la couverture télévisuelle de la campagne pour les européennes

Quelques 150 membres des Radicaux participent, depuis mercredi, à ce combat pour dénoncer leur absence des écrans de télévision.

Emma Bonino, à la tête du parti et ancienne ministre du commerce, a occupé, dans la nuit de mardi à mercredi, les studios de RAI, le télédiffuseur public.

Marco Pannelle, son bras droit a rejoint cette mobilisation d'une ampleur sans précédent. Les Radicaux italiens accusent donc cette chaîne, de ne pas respecter "le droit à l'information" des citoyens dans la campagne des élections européennes.

Ils exhortent la RAI à rétablir l'équité du temps d'antenne conformément aux exigences du conseil de l'audiovisuel italien. Celui-ci reproche, depuis longtemps, aux chaînes de télévision de faire la part belle aux grandes informations.

L'ex-ministre, Romano Prodi a estimé, mardi dernier que "pour respecter la décision de l'autorité, le parti radical devrait avoir droit à une minute-une minute trente de parole deux à trois fois cette semaine".