VIDEO. Mobilisation des intermittents, le festival d'Avignon menacé

LILYA MELKONIAN - FRANCE 2

Les intermittents ont décidé d'accentuer la pression sur le gouvernement et menacent de faire annuler Avignon, le plus prestigieux des festivals d'été.

Un comité d'accueil, composé d'artistes entièrement nus, attendait Aurélie Filippetti au Familistère de Guise (Aisne), mardi 10 juin, pour dénoncer le dénuement dans lequel la réforme de l'assurance-chômage risque de plonger les intermittents du spectacle. La ministre de la Culture a indiqué qu'aucune décision ne sera prise avant une quinzaine de jours.

En attendant, le mouvement de grève des intermittents du spectacle s'étend et se radicalise. La menace d'une annulation plane désormais sur Avignon, le plus prestigieux des festivals d'été, les intermittents ayant décidé d'accentuer la pression sur le gouvernement avant la date butoir du 1er juillet.

Annulations en série, de Toulouse à Montpellier

"Si cet accord est signé, il y aura grève et probablement annulation. Il n'y a absolument aucun doute là-dessus", estime Olivier Py, directeur du festival. "Aucun des spectacles que nous faisons ne serait possible sans le système de l'intermittence" ajoute-t-il sur Europe 1, mercredi.

A Châlons-en-Champagne (Marne), quatre compagnies ont annulé leur spectacle programmé à partir de mardi dans le cadre du festival d'arts de la rue Furies et ont décidé de le remplacer par une information auprès du public. D'autres annulations sont prévues à Toulouse et à Montpellier.

Vous êtes à nouveau en ligne