VIDEO. Les intermittents votent le maintien du Festival d'Avignon mais avec des "actions" ponctuelles

FRANCE 2

Cette décision éloigne le spectre d'une annulation, mais des perturbations pourraient avoir lieu lors de la première du "Prince de Hombourg".

Le Festival d'Avignon (Vaucluse), une des plus importantes manifestations du spectacle vivant contemporain, craint toujours des perturbations lors de son ouverture le vendredi 4 juillet. Pourtant, son personnel s'est prononcé massivement mardi 1er pour le maintien de l'événement, avec toutefois des "actions" ponctuelles, laissant planer une incertitude sur la première du "Prince de Hombourg".

Le "collectif A" des personnels du festival a voté à 80% "pour un festival militant", 13% pour la grève et 5,5% se sont abstenus. Le vote éloigne le spectre d'une annulation totale, comme lors du précédent mouvement des intermittents en 2003. "On peut dire avec plus de certitudes que le festival aura lieu, s'est réjoui son directeur Olivier Py. Nous ne sommes plus dans la pensée de l'annulation, c'est quand même une différence avec la semaine dernière."

La CGT Spectacle prend acte du vote

La question de la grève divise les intermittents, pris entre deux feux : maintenir la pression sur le gouvernement et mettre en péril une période essentielle de l'année, pour leur revenu et pour la culture. La CGT Spectacle, qui a appelé à une "grève massive" pour l'ouverture vendredi, a déposé un préavis pour tout le mois de juillet. L'organisation syndicale a tout de même pris acte du résultat du vote d'Avignon, assurant qu'il allait dans le sens de son appel.

Vous êtes à nouveau en ligne