Hollande prône "la fermeté" après "les incidents des derniers jours", selon Vallaud-Belkacem

François Hollande préside une cérémonie de commémoration de la fin de la première guerre mondiale, à Oyonnax (Ain), le 11 novembre 2013.
François Hollande préside une cérémonie de commémoration de la fin de la première guerre mondiale, à Oyonnax (Ain), le 11 novembre 2013. (ROBERT PRATTA / REUTERS)

Le président de la République a tenu ces propos en ouverture du Conseil des ministres, mercredi matin.

Deux jours après plusieurs interpellations sur les Champs-Elysées, en marge des cérémonies de commémoration de la Grande Guerre, François Hollande a réagi, mercredi 13 novembre. Il a déclaré, en ouverture du Conseil des ministres, que les incidents du 11-Novembre étaient "autant d'atteintes à la République, à ses principes, à ses valeurs (...) qui appellent des réponses de fermeté".

Dans une déclaration publique prononcée peu après le Conseil des ministres, la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a rapporté les propos du chef de l'Etat : "Le président de la République a ouvert le Conseil des ministres en revenant sur les incidents qui ont émaillé ces derniers jours, et qui sont autant d'atteintes à la République, à ses principes, à ses valeurs, et qui appellent des réponses de fermeté", a-t-elle dit.

FRANCE 2

"A ce sujet, le président de la République a rappelé que la garde des Sceaux allait faire partir sous peu une circulaire pénale relative aux actes de violence commis en marge de l'écotaxe", a-t-elle poursuivi.

"Cette circulaire pénale rappellera les dispositions du Code pénal et du Code de procédure pénale applicables en la matière. Elle demande aux procureurs généraux de prendre toutes les dispositions et d'utiliser tous les moyens pour documenter les procédures, a renchéri la porte-parole. Et elle rappelle les articles qui sanctionnent plus sévèrement les agressions contre les forces de l'ordre et l'atteinte aux biens publics."

Vous êtes à nouveau en ligne