Hollande veut mobiliser la réserve pour constituer "une Garde nationale"

(Formation des réservistes sur le terrain militaire à Montmorillon dans la Vienne © MaxPPP)

François Hollande a annoncé mercredi, dans un discours devant des réservistes opérationnels, à Saint-Astier en Dordogne, vouloir mobiliser 3.000 réservistes opérationnels supplémentaires d'ici fin juillet, portant leur nombre sur le terrain à 15.000.

Lors d'un déplacement à Saint-Astier en Dordogne, consacré à la visite du Centre national d'entraînement des forces de gendarmerie, le chef de l'Etat a annoncé vouloir rehausser les effectifs des réservistes opérationnels.

A LIRE AUSSI ► ►►Des réservistes se forment dans la Marne : l'attentat de Nice les a confortés

Deux niveaux de réservistes sollicités 

"D'ores et déjà, 12.000 réservistes opérationnels de gendarmerie et de police sont disponibles, et j'ai décidé de monter ce chiffre à 15.000 d'ici la fin de ce mois" a déclaré François Hollande ajoutant que "les préfets pourront ainsi puiser dans cette ressource pour assurer la sécurité des différents événements de l'été dans chaque département".

François Hollande a annoncé mercredi, vouloir mobiliser 3.000 réservistes opérationnels supplémentaires d'ici fin juillet
--'--
--'--

François Hollande a aussi annoncé le recours à la réserve opérationnelle de deuxième niveau : "Ça représente un vivier supplémentaire de 10.000 retraités de la gendarmerie ayant quitté le service depuis moins de deux ans et qui peuvent être, là encore, opérationnels."

Plus généralement, François Hollande appelle à la mobilisation de chacun à s'engager, pour apprendre les gestes de premiers secours ou rejoindre le service civique. 

François Hollande lance "un appel à "toutes les volontés, toutes les énergies, tous les parcours sans aucune discrimination" : le reportage de Julie Marie-Leconte
--'--
--'--

"Une Garde nationale se constitue" 

François Hollande a rappelé ses objectifs fixés "à la suite des attentats de novembre 2015 ". "J'avais demandé au gouvernement de porter les réserves de nos armées à 40.000 d'ici 2019, pour assurer les déploiements permanents et renforcer l'armée d'active face aux menaces les plus fortes" . Le chef de l'Etat a ainsi conclu : "Quand on ajoute toutes ces réserves, nous pouvons dire qu'en France se constitue, avec vous, une Garde nationale".

Le chef de l'Etat avait déjà évoqué cette "Garde nationale" lors de ses voeux aux Armées en janvier dernier, en fixant "l'objectif de pouvoir déployer 1.000 réservistes en permanence pour la protection du territoire national" et la volonté de constituer à terme "une véritable Garde nationale" . Précédemment, François Hollande avait formulé cette idée devant le Parlement réuni en Congrès, le 16 novembre 2015, trois jours après les attentats de Paris et Saint-Denis.