Hollande juge "possible" un départ des écologistes du gouvernement mais "ne le souhaite pas"

(Philippe Wojazer Reuters)

À la question "les écolos ne vont-ils pas vous quitter ?", François Hollande répond "C'est possible. Je ne le souhaite pas", dans un entretien à l'hebdomadaire Marianne. Vendredi matin, le chef de file d'Europe Ecologie-Les Verts au Sénat, Jean-Vincent Placé, a affirmé que son parti se posait "la question de savoir ce que nous faisons au sein du gouvernement".

Le hasard fait parfois bien les choses. Vendredi matin, le chef de fil d'Europe Écologie-Les Verts a indiqué sur Radio Classique que les écologistes "se posaient la question de leur présence au gouvernement ". Jean-Vincent Placé a expliqué être "de plus en plus perplexe quant à cette participation gouvernementale ". Et surtout "depuis le virage post-rapport Gallois et les annonces très en faveur des entreprises sans contreparties et sans conversion écologique ".

Quelques heures plus tard, c'est presque la réponse de François Hollande que l'on découvre dans l'hebdomadaire Marianne à paraître samedi. Le chef de l'État y est interrogé par Jacques Julliard. Extrait de l'entretien : 

"– A propos, les écolos ne vont-ils pas vous quitter ?

– C'est possible. Je ne le souhaite pas. J'ai été élu avec une marge assez faible, 51,6 %. Il est vrai qu'Obama lui-même... Enfin, nous verrons bien... Dans tous les cas, pas de panique ! "

Vous êtes à nouveau en ligne