La gauche fustige les propos de Guéant sur les étrangers

Le ministre de l\'Intérieur, Claude Guéant, participe un meeting à Velaine-en-Haye (Meurthe-et-Moselle), près de Nancy, le 2 mars 2012.
Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, participe un meeting à Velaine-en-Haye (Meurthe-et-Moselle), près de Nancy, le 2 mars 2012. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

En meeting près de Nancy vendredi soir, le ministre de l'Intérieur a estimé qu'accorder le droit de vote aux étrangers aux élections locales pourrait rendre obligatoire la nourriture halal dans les cantines.

Claude Guéant à nouveau au coeur d'une polémique. Après avoir affirmé il y a quelques jours que "toutes les civilisations ne se valent pas", le ministre de l'Intérieur a estimé vendredi 2 mars qu'accorder le droit de vote aux étrangers pourrait conduire à ce que "des étrangers rendent obligatoire la nourriture halal" dans les cantines.

"Accepter le vote des étrangers, c'est la porte ouverte au communautarisme. Nous ne voulons pas que des conseillers municipaux étrangers rendent obligatoire la nourriture halal dans les repas des cantines, ou réglementent les piscines à l'encontre des principes de mixité", a lancé le ministre lors d'une réunion électorale à Velaine-en-Haye, près de Nancy.

Et d'ajouter, devant 300 personnes, que "les étrangers doivent accepter nos règles, c'est à eux de s'adapter. Chacun comprend que si on reçoit moins d'immigrés, les choses se passeront mieux""Il y a 5,8% d'étrangers en France alors que 13% des condamnations concernent les étrangers : il y a du bon sens à remettre dans la gestion des affaires publiques", a-t-il insisté.

Duflot compare Guéant à "un pourceau obsessionnel"

Des propos qui suscitent la colère de l'opposition. Sur Twitter, Manuel Valls, directeur de la communication de François Hollande, dénonce des "propos ignobles", estimant que "Guéant dépasse les bornes" et ajoutant que "la provocation est tout ce qui reste à ce clan". Ton similaire sur le compte Twitter de Pierre Moscovici, directeur de campagne du candidat socialiste : "Xénophobie, amalgame, caricature : où va s'arrêter Claude Guéant ? Le pouvoir, en pleine déconfiture, est décidément prêt à tout".

L'ancien numéro un du NPA, Olivier Besancenot, juge pour sa part que "Claude Guéant est en train de lire un prompteur écrit par Marine Le Pen"Quant à la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, Cécile Duflot, elle estime, toujours sur Twitter, que "jour après jour, M. Guéant continue de se vautrer comme un pourceau obsessionnel dans ses idées dégoûtantes...".

Vous êtes à nouveau en ligne